ActualitésLa Foire Saint Martin : on s'y amuse, on s'y régale et on s'y instruit.

 

La Foire Saint Martin : on s’y amuse, on s’y régale et on s’y instruit.

Nous en avons parlé pendant des jours et des semaines comme si elle n’allait jamais arriver et pourtant la Foire Saint Martin est  déjà finie ; elle est passée si vite. Mais quelle foire !  Sous un  soleil éclatant, avec un mistral magnanime, tout le monde a apprécié cette manifestation : le défilé, les animations,  les exposants. En résumé, c’était une superbe  journée. 

L’événement n’est plus à présenter grâce à l’investissement et la passion de ses organisateurs, « Les Amis de la Saint Martin ». Les 8000 visiteurs qui se sont précipités aux portes d’Aramon pour cette occasion en sont bien la preuve.  Les plus courageux se  sont levés très tôt afin de profiter de la foire artisanale et  de se balader tranquillement ; quelques- uns en témoignent « on est tranquille, il fait beau et on ne se fait pas bousculer dans les rues. Puis on pourra prendre l’apéritif calmement (rire…) ».

Chocolats, fromages, charcuteries, bonbons, châtaignes grillées, etc…  Ce n’était pas le moment d’être au régime ! Toutefois, notre culpabilité s’est envolée avec une petite marche à la découverte des métiers d’Antan installés dans le cœur du village. On a pu y rencontrer un forgeron, un potier, un tailleur de pierre, un rémouleur et bien d’autres encore.  Des métiers, aujourd’hui tombés dans l’oubli mais qui laissent le public ébahi devant la dextérité et l’habilité que ceux-ci requièrent. C’était aussi l’occasion de faire des expériences originales, tel que se mettre dans la peau d’un archer, apprécier un café coulé comme au bon vieux temps ou apprendre comment distiller la lavande…

 

La Foire Saint Martin : un tableau coloré et enchanteur

Vient ensuite l’heure du défilé tant attendu avec la participation de près de 600 personnes ! Les musiciens d’Aquilou  ouvrent « La Ronde des Mois ».

Le mois de novembre est à l’honneur comme chaque année avec la Charrette de la Saint Martin, suivie de près par Saint Martin, soldat romain.   

A l’approche de l’hiver, alors que les vanniers partent en Camargue pour récolter l’osier, s’opère la magie de Noël. Le passage au nouvel an avec une bande de joyeux lurons clôture  les fêtes de fin d’année.

Les Rois Mages ouvrent alors la voie aux couples d’amoureux de la Saint Valentin, tandis que Les Enfants d’Aramon accompagnés par Li Festejaire  tournoient dans un univers carnavalesque.

C’est tout doucement qu’arrive le printemps avec la commémoration de la mort de Frédéric Mistral et les jolis rameaux de la Paroisse.

Le poisson d’avril – réalisé par les amis de la foire Saint Martin et les enfants des écoles sous la coordination du Centre de Loisirs d’Aramon – , l’ouverture de la pêche et  la fête de la souche annoncent le retour des beaux jours et avec eux le temps de la  transhumances des  abeilles , des moutons … et la fête des gardians.

La fête de la musique vient à son tour installer l’été durablement. Juillet est  un véritable festival de couleurs, avec les costumes soyeux des arlésiennes, le  maillot jaune des cyclistes du tour de France  et le bleu blanc rouge des révolutionnaires. 

La fête des pêcheurs et les jeux nautiques illustrent le mois d’août.

Mais la rentrée des classes et l’automne arrivent  vite. C’est la saison des cueillettes (olives, châtaignes…), des vendanges et de l’ouverture de la chasse. Pourtant pas un seul coup de fusil ! la suite de Tartarin de Tarascon a traversé le village sans bruit, mais  a  laissé des plumes sur tout le trajet !

Le défilé de « La Ronde des mois »  s’est terminé  en musique avec Les Ravis de la Carcarie et leur pois chiche géant… et  comme les Amis de la Saint Martin le disent  si bien : « à l’an què ven » !