ActualitésCafé Philo : A quoi sert-il de douter ?

Retour sur le Café Philo de Janvier : La raison peut-elle tout expliquer ? 

La raison, signe distinctif de l’humanité, est la faculté de bien juger. Son usage permet de démontrer ce que nous affirmons et bien souvent aussi de justifier ce que nous faisons. Mais est-il toujours légitime ? Si " rendre raison " signifie à la fois expliquer et comprendre, il est tentant de répondre que oui, la raison est ce sur quoi nous devons nous appuyer pour échapper à l’incohérence et à l’arbitraire. Cependant n’y a-t-il pas des domaines où la raison non seulement n’est d’aucun secours, mais aussi nuit à nos entreprises ? Par exemple, peut-on justifier le sentiment et l’élan amoureux par la raison ? Il s’agit donc de s’interroger sur la prétention de la raison à tout justifier. 
Le triomphe du rationnel c'est le mécanisme déterministe: l'horloge.
Il s'agit dans tous les cas d'un chemin déductif qui ajuste parfaitement les moyens à une fin au point de pouvoir être identifié avec un enchaînement de rouages. Le rationnel se préoccupe peu de la fin et pour lui, la fin justifie les moyens.
Raisonnable en revanche, désigne ce qui est, à la fois, bien ajusté à la réalité extérieure et bien ajusté à la réalité humaine (respect des personnes, de leurs droits, de leur liberté.)
Le rationnel peut donc parfois s’opposer au raisonnable.
La raison peut également s’entendre comme cause c’est à dire comme facteur déclenchant ; mais les " pourquoi ? " en cascade des enfants nous rappelle que remonter l’enchaînement des causalités nous rapproche de plus en plus de la vérité sans jamais l’atteindre.
La conséquence, c’est que les théories qui prétendent tout expliquer n’expliquent en fait rien du tout.

Le prochain café-philo se tiendra le 7 mars 2018 à 20h30 sur le thème : A quoi sert-il de douter ?

Béatrice Ioualalen
Déléguée à la culture

 


Retour sur le Café Philo de novembre : Peut-on se libérer de sa culture ? 

Il faudrait avant toute chose se demander ce qu’est la Culture. Nous pourrions la definir comme un ensemble de normes et de valeurs que l'on reçoit en héritage de sa famille, de sa région et de son pays.

La culture c’est ce que l’on cherche à préserver comme un trésor, que l’on veut protéger de toute altération ce qui peut aussi parfois dériver vers le fanatisme.

Culture et civilisation  sont ils synonymes ? Non, car une civilisation est le résultat de l’ensemble de plusieurs cultures.

La culture est-elle un vecteur d'ouverture ou de fermeture  ; car nous sentons bien au fond de nous que l'altérité reste inquiétante voire  dérangeante.

Se libérer de sa culture c’est mettre à  distance sa particularité pour pouvoir s’ouvrir aux autres et tendre vers l’universel ; c’est un mouvement de transcendance.

Le prochain café philo aura lieu le 10 janvier 2018 à 20h 30 dans la salle de la mairie. Le thème choisi est : la Raison peut elle tout expliquer ?

 

 


Retour sur le Café Philo de Septembre : “L'Homme est il adapté  au monde” ?

Si l'on en croit la Bible l'Homme est la dernière création divine mais quelle différence entre un nourrisson et un faon !

Que peut on comprendre de cette adaptation. L'animal est,  dès sa venue au monde dans un processus de survie face aux prédateurs, il doit donc être capable de courir au plus vite.

Et nous, sommes nous adaptés ? Peut être reste-t-il quelques peuplades au fin fond de l'Amazonie ou à la limite du cercle polaire qui vivent en parfaite symbiose avec leur environnement. Ne sommes nous pas devenus les prédateurs du monde avec tous les excès que nous faisons subir à la planète ?

L'homme d'aujourd'hui est le fruit d'une longue évolution due aux hasards des croisements génétiques ; il n'en reste pas moins que nous sommes la seule espèce d’hominidés présente sur terre.

Pour que l’Homme ne devienne pas un loup pour l’Homme il nous a fallu inventer la science politique car pour s'adapter et connaître la liberté il faut de la contrainte et de la plasticité.

Nous sommes le seul être vivant doté d’une conscience, conscient de notre existence mais aussi de notre finitude. Position particulière où l'Homme appartient au monde mais s'en différencie en même temps, le monde étant pour lui, également objet d'étude, de description par le langage, de transformation...

Notre professeur, François Christol, ne peut plus venir tous les mois à notre rencontre mais  seulement tous les deux mois, le prochain café -philo aura donc lieu le mercredi 15 novembre à  20h 30 dans la salle de la mairie.

 

Béatrice Ioualalen

Déléguée à la culture