ActualitésCOMMUNIQUE DU MAIRE

Compte rendus des réunions du conseil municipal : après beaucoup de bruit pour rien, un mea culpa sur le bout des lèvres de l'opposition.


Il aura fallu attendre la fin de l'année pour que l'opposition s'étonne d'une différence entre les comptes rendus des conseils municipaux de juillet et septembre et les procès-verbaux.

Après indignation, insinuations et accusations en tout genre lors du conseil municipal du 20 décembre puis sur les réseaux sociaux, elle retire son article.

Le soufflet monté avec tant d'ardeur retombe lamentablement.

Les ingrédients étaient pourtant alléchants : un complot aurait été orchestré par votre maire. A lui tout seul, sans l'aide d'aucun employé pourtant détenteur des codes d'accès que lui-même n'a pas, il aurait fait disparaître les vilaines paroles de la minorité et de tous ceux qui le gênent.

Il aurait tout déployé pour vous empêcher de connaître les véritables débats tenus en séance publique: censure, falsifications, "oublis", ..... Un véritable despote, assassin de la parole démocratique et pas qu'une seule fois : au moins à trois reprises, voire plus, peut être tout le temps?! , Et puis non, finalement par deux fois ou peut être qu'une, enfin, on ne sait plus vraiment.

Comme le sang-froid et la réactivité sont des qualités premières quand on doit assumer une fonction à responsabilités, loin des vociférations de la minorité à qui ces qualités font visiblement défaut, j'ai fait procéder à une vérification de ses affirmations par l'administration.

Et là, terminé le suspens! Ces fonctionnaires n'ont aucun sens de la fiction !!!!

La réalité est bien plus simple : une dame a demandé cet été le résultat des votes du conseil municipal de juillet. Pour répondre à sa demande, le service les a mis en ligne sans y intégrer les débats puisqu'ils n'étaient pas validés par nos élus. D'où la différence entre les documents parus et ceux qui ont ensuite été envoyés à l'assemblée délibérante pour vote.

Quoiqu'il en soit, une démarche faite en respectant la légalité comme j'ai pu l'expliquer dans mon précédent communiqué.

Une simple question avant le conseil municipal aurait suffi pour que les éclaircissements soient donnés. Nous aurions alors pu consacrer notre énergie à des affaires autrement plus importantes pour notre village. Mais la tentation du spectacle était tellement grande! 

Il faut malheureusement se rendre à l'évidence : c'est la politique de vos élus d'opposition.

Bien que regrettable pour la qualité des débats et l'action publique, reconnaissons leur pourtant des moments de lucidité : après avoir compris les faits, un mea culpa a été mis en ligne. Quelques insinuations persistent mais soyons charitables, on peut comprendre que dire ses erreurs n'est pas donné à tout le monde.

De mon côté, je continue mon chemin dans la transparence. Rassurez-vous, nous ne vivons pas sous un régime dictatorial : les débats sont consultables et le seront dès leur validation officielle. Les seuls despotes ici sont ceux qui veulent s'imposer par la calomnie. Il était temps de rétablir la vérité.

 

Votre maire.