Retour sur la cérémonie commémorative du 8 mai 2019

Retour sur la cérémonie commémorative du 8 mai 2019

C’est sous un ciel pluvieux que s’est déroulée la cérémonie officielle 8 mai au Monument aux Morts dès 10h30 puis sur le Planet dès 11h00.

Après le traditionnel dépôt de gerbe au Monument aux Morts, le défilé au drapeau accompagné d’un piquet d’honneur s’est rendu place du Planet où M. le Maire a eu l’honneur d’inaugurer une plaque commémorative.

« Nous sommes là ensemble, réunis dans le cœur de notre village après un hommage solennel au monument aux morts. J’ai tenu à prolonger la cérémonie par ce rassemblement ici sur la place du village. Au lieu de détruire ce lieu de mémoire j’ai voulu lui redonner vie en lui insufflant des fonctions tantôt nouvelles, tantôt anciennes. C’est l’Aramon de demain qui prend forme en s’appuyant sur celui d’hier. Cette démarche de modernisation par la réhabilitation ne pouvait ignorer le devoir de mémoire. Plus que tout dans une époque ou sens et valeur sont à retrouver il était nécessaire de mettre au premier plan la mémoire. Alors le cœur d’Aramon ne battra sans une place privilégiée pour son histoire ses combattants et tous ceux qui ont souffert de l’ignominie. Une plaque commémorative va symboliser tout le respect qui leur est due. Ce symbole nous allons l’honorer aujourd’hui… »

Les enfants du village, qui ont répondu présent à l’invitation lancé par la municipalité, arboraient fièrement une cocarde tricolore à la poitrine durant toute la cérémonie. La lecture des textes tels que « la lettre de Guy Moquet » ou encore le poème de Paul Eluard « Liberté » ainsi que l’accompagnement musical de l’Ecole de Musique d’Aramon ont transmis au public une émotion toute particulière.

La matinée s’est terminée autour d’un apéritif offert par la commune devant la mairie.

Pour prolonger ce moment de recueillement et de souvenir, les anciens combattants ont accueillis jusqu’au 10 mai plusieurs dizaines de visiteurs dans la salle de la mairie autour d’une exposition portant sur le Général de Gaulle.