Participez à cette journée du souvenir

En étroite collaboration avec l’association des Anciens Combattants, la commune a souhaité prolonger la cérémonie officielle jusqu’à la place Pierre Ramel devant la plaque commémorative en l’honneur des morts pour la France, des victimes de guerre et de toutes les barbaries.
Chaque Aramonais et Aramonaise, quel que soit son âge, est vivement invité à participer à cette journée du souvenir.

Programme de la journée
9h30 : Cérémonie officielle avec l’Association des Anciens Combattants et la participation d’un Piquet d’Honneur au monument aux morts suivie d’un défilé aux drapeaux jusqu’à la place Pierre Ramel. Avec la participation de l’École de Musique d’Aramon.
10h00 : Prise de parole de M. le Maire.
Lectures de textes de circonstances par des enfants du village.
Accompagnement par l’École de Musique d’Aramon.
11h00 : Apéritif offert par la municipalité pour terminer cette cérémonie.

Que commémore-t-on le 11 novembre ?
L’armistice de 1918, signé le 11 novembre 1918 à 5 h 15 marque la fin des combats de la Première Guerre mondiale (1914-1918), la victoire des Alliés et la défaite totale de l’Allemagne, mais il ne s’agit pas d’une capitulation au sens propre.

Le cessez-le-feu est effectif à 11 heures, entraînant dans l’ensemble de la France des volées de cloches et des sonneries de clairons, et annonçant la fin d’une guerre qui a fait pour l’ensemble des belligérants plus de 18,6 millions de morts, d’invalides et de mutilés, dont 8 millions de civils.

Les représentants allemands et alliés se réunissent dans un wagon-restaurant aménagé provenant du train d’état-major du maréchal Foch, dans la clairière de Rethondes, en forêt de Compiègne.

Plus tard, le 28 juin 1919, à Versailles, est signé le traité de paix, qui met réellement fin à l’état de guerre.