101 ans après la fin de la 1ère Guerre Mondiale 

Lundi 11 novembre, élus, anciens combattants et aramonais de tous âges se sont réunis à l’occasion du 101ème anniversaire de l’Armistice de la Première Guerre Mondiale.

La cérémonie a débuté à 9h30 au Monument aux morts afin de procéder au traditionnel dépôt de gerbe. Le défilé au drapeau, accompagné d’un piquet d’honneur s’est rendu devant la mairie.

M le Maire a prononcé un discours éloquent défendant la nécessité d’œuvrer au quotidien pour conserver ce pour quoi nos ancêtres, morts pour la France, se sont battus… la paix.

« Aujourd’hui, 101 ans après, où en sommes-nous ? Où en est la France, l’Europe, le monde ? Avons-nous seulement tiré les leçons de cette période aussi absurde que dramatique ? Le repli sur soi nationaliste, la haine de l’étranger, la banalisation de la violence, la perte de sens, le conformisme aveugle, le racisme et les rapports de domination ont-ils seulement reculé, à défaut de disparaître ? Nous devons encore et toujours travailler à favoriser l’ouverture, l’hospitalité, l’apaisement des relations, le bon sens, l’originalité, la solidarité.

Nous sommes aujourd’hui de nouveau à un tournant de l’histoire. Tout le monde sent que le pire peut se produire à tout moment.

Mais, comme à chaque moment de crise, le meilleur peut également émerger de cette période trouble et il ne tient qu’à nous de nous y consacrer.

Pourquoi ne pas utiliser toute l’énergie que nous gaspillons souvent dans des affrontements stériles ou des combats d’ego, pour coopérer, échanger, trouver des solutions communes et durables aux problèmes qui nous concernent tous ? Ce dont nous sommes sûrs, c’est que si nous ne nous mobilisons pas de toute urgence pour cultiver la paix, l’entraide et la tolérance réciproque, nous risquons de connaître à nouveau cette ignoble tragédie.

Travailler pour la paix n’est pas de tout repos, c’est tout sauf une passivité attentiste, elle demande du courage, de la patience et de l’abnégation. »

C’est avec le cœur serré et une émotion sincère, que le public a entendu la voix de ces héros de guerre à travers la lecture de textes par les enfants du village accompagnés par l’École de musique au son de mélodies célèbres telles que « Né en 17 à Leindenstadt ».

La cérémonie s’est terminée autour d’un apéritif offert par la commune dans la salle de la mairie.